L’apprentissage du français en immersion à Excellencia

Excellencia propose un cursus de Français Langue Etrangère. Des élèves complètement débutants en français peuvent intégrer ce programme, afin d’acquérir des bases solides dans la langue et ensuite poursuivre avec des études académiques. Nous procédons tout d’abord à des évaluations diagnostique détaillées : une évaluation générale qui balaye les niveaux de A1 à B1, et une évaluation par compétence (compréhension et production écrite et orale).

 

L’apprentissage du Français Langue Etrangère

Cours de français

Les premiers cours de français s’articulent autour d’une méthode. Ils sont ensuite complétés avec différents supports de cours comme des vidéos, des enregistrements audio et même des jeux afin que les élèves apprennent et retiennent plus facilement le vocabulaire. Ils visionnent également des films afin d’accroître leur connaissance de la culture française.

Des devoirs sur table sont mis en place régulièrement, ainsi que des évaluations écrites et orales en classe (compréhension et expression). La participation en cours est également prise en compte dans la progression, qu’elle soit spontanée ou demandée. Cet ensemble d’outils est nécessaire à l’évaluation de la progression de l’élève.

 

Intégration du cursus académique

Lorsqu’il a atteint le niveau requis, l’élève intègre alors le cursus académique français avec toujours un accompagnement en Français Langue Etrangère. Ces classes allient les programmes de l’Education Nationale et le FLE. Dans un premier temps, les enseignants ne font pas de littérature mais présentent des textes pour  introduire les notions du programme. Puis ils débutent la séquence en situant également le contexte historique. Ils travaillent également sur l’identification des sons avec l’orthophonie afin d’aider les apprenants à mieux comprendre et exprimer les différents sons.

 

Des cours adaptés à chacun

Cours de FLE

Nos enseignants s’adaptent constamment à leurs classes et au niveau de leurs élèves. Ils cherchent avant tout à ne pas créer de clivage. Ils n’établissent pas de différences dans le travail : ils donnent à chacun les mêmes activités, en accentuant les difficultés à un rythme différent et en donnant plus d’autonomie aux plus forts afin d’être disponible pour aider davantage les plus faibles.

D’autre part, les élèves plus forts sont sollicités davantage en cours de façon à ce qu’ils poussent les plus faibles vers le haut. Cet esprit de groupe est développé avec l’intention de créer un lien, un élan d’entraide.

 

Des petits effectifs

 

Ce sont les petits effectifs qui rendent possible ce travail de personnalisation des apprentissages. Avec un maximum de 12 élèves par classe, l’élève ne se retrouve plus seul dans une masse, est dans de bonnes dispositions d’apprentissage et se sent davantage valorisé. D’autre part, l’enseignant a le temps de se concentrer sur chacun, sur les difficultés de chaque élève, ce qui permet de les observer de plus près, contrairement à une classe de 30 élèves. La conséquence est bien sûr une progression plus rapide et des bases plus solides.

Petits effectifs